Qui est l’être le plus précieux?

mirror by 25kartinok on DeviantArt.com

mirror by 25kartinok on DeviantArt.com

Je nais,
Je respire,
J’apprends à manger, marcher, parler,
Je vais à l’école,
Je lis, j’écris, je calcule,
Je me fais des amis,
Je chante,
Je me fais embêter,
Je me défends,
Je rêve,
Je fais du vélo,
J’ai un accident,
Je me rétablis,
Je grandis,
Je tombe en amour,
Je danse,
J’étudie,
Je fais la fête,
Je fais l’amour,
Je passe mon diplôme,
Je suis au chômage,
Je trouve un travail,
Je tombe en amour et je me marie,
Je deviens parent,
Je pleure,
Je me réveille le matin,
Je fais ma toilette,
Je prends mon petit déjeuner,
Je m’occupe de mes enfants,
Je ris,
Je vais travailler,
Je me fais mobber,
Je tombe en dépression,
Je perds mon boulot,
Je divorce,
Je pleure,
Je me suis perdu,
J’ai peur,
Je me prends en main,
J’assume mes enfants,
Je retrouve du travail,
Je tombe en amour,
Je refais ma vie,
Je gagne de l’avancement,
Je suis fier,
Je fais l’amour,
Je m’épanouis,
Je change de travail,
Je vis mes rêves,
Je vois mes enfants grandir,
Je voyage,
Je suis malade,
Je recouvre la santé,
Je pratique du sport,
Je vieillis,
J’ai des petits enfants,
Je suis serein,
Je conte des histoires,
Je suis à la retraite,
Je m’adonne à la peinture,
Je voyage en couple,
Je souris,
Je vais à son enterrement,
Je pleure,
Je m’amenuise,
Je ressens la solitude,
J’ai vécu ma vie,
Je rends mon dernier souffle.

Il n’y a qu’une seule et unique personne qui est toujours présente dans votre vie et sans qui rien de tout cela ne serait possible.

Alors, qui est l’être le plus précieux au monde? 😉

Bonjour, cette place est-elle libre?

I'm Only Cranky if you Speak to Me by johnjoseco on DeviantArt.com

I’m Only Cranky if you Speak to Me by johnjoseco on DeviantArt.com

Qu’il soit 06h46, 07h15 ou 18h15, peu importe à quelle heure vous prenez les transports publics, il est rare de trouver un visage souriant ou qui a le courage de vous sourire.

Souvent on vous balancera un “C’est libre?” agacé, endormi ou avalé en pleine figure, parfois même rien du tout et très exceptionnellement on vous saluera en opinant du chef.

Ben oui, je ne vaux pas mieux que vous,  moi aussi j’ai été aussi stupide une grande partie de ma vie…

Pourtant, un jour j’ai décidé d’essayer de dire ce qui me ferait plaisir et j’ai eu un cadeau inespéré en retour: la personne en face de moi m’a dit “Au revoir” avec un sourire en partant. Quel bonheur!

Wow! Je critiquais les autres et voilà la preuve que je faisais moi-même partie du problème!!! C’est dingue, non?!?

Au siècle de la communication omniprésente, je devenais témoin d’un rudiment de dialogue qui s’instaurait entre deux êtres humains et ce sans accessoire technologique!!!

Révolutionnaire…

Alors, la prochaine fois que vous voyagez en transports publics, ayez le courage de vous armer de votre plus beau sourire et demandez: “Bonjour, cette place est-elle libre?”. Et peut-être aurez vous aussi droit à cette récompense désintéressée d’un contact en chair et en os.

Au revoir.

Aujourd’hui, je décide de changer le monde!

The Change by AkaCirce on DeviantArt.com

The Change by AkaCirce on DeviantArt.com

Oh ces médias… TV, magazines, radio, internet, tout les canaux sont bons pour nous dicter notre façon de vivre, de penser, de nous comporter, de consommer…

Je vois les malheurs du monde quotidiennement, alors cela finit par me peser sur le moral, je voudrais bien faire quelque chose, mais submergé par ce flot incessant de mauvaises nouvelles j’ai perdu espoir de pouvoir changer quoi que ce soit. Je trouve mon échappatoire dans ce pain béni que nous servent gratuitement sur un plateau d’argent les médias juste à côté des mauvaises nouvelles: les jolies filles et mecs photoshopés forgés pour représenter l’idéal à devenir, les derniers gadgets technologiques qui valorisent mon ego auprès de mon entourage, les mille et un produits pétrochimiques indispensables à une vie moderne d’une personne qui prend soin d’elle et dont on finit par devenir esclave, les films qui véhiculent de façon bien plus efficace que n’importe quelle technique de lobotomisation les valeurs essentielles auxquelles on finit par adhérer tout naturellement et avec fierté, et j’en passe et des meilleures…

C’est logique: plus je passe de temps à m’adonner à ma boulimie consommatrice, moins j’ai de temps pour réfléchir, penser et philosopher, moins je remarque la façon dont on me manipule, plus je baisse ma garde naturelle, moins je vois la nécessité de changer les choses, moins je m’investis pour changer les choses, moins je représente de danger pour quiconque voudrait que les choses ne changent pas… Vous me suivez jusque-là?

D’ici, j’ai plusieurs stratégies qui me viennent à l’esprit.
Je pourrais m’isoler pour ne pas participer à cette société décadente.
Je pourrais me rebeller et saboter la civilisation de façon anarchique.
Je pourrais tenter d’exceller dans la politique ou l’économie au risque de me faire corrompre par le système.
Je pourrais simplement continuer de nier la réalité et me complaire dans cette illusion de liberté.

Non.

Non, j’ai décidé de changer mes habitudes de manière réfléchie,  systématique, méthodique, intelligente, consciente.

Certaines croyances prétendent que les petits gestes quotidiens ne suffiront jamais à faire bouger les choses. Je suis d’avis contraire. Je pense que toute action positive, aussi bénigne qu’elle soit, rayonne de toute sa lumière sur son entourage et par là même initie ce cercle vertueux qui nous fait terriblement défaut aujourd’hui.

J’ai donc commencé par me couper complètement des médias classiques pour ne les consulter plus que de façon ciblée et sélective. Cela m’évite tout d’abord ce vomi de nouvelles écoeurantes à sensation qui ne reflètent que rarement la réalité des faits. Enfin, je me suis libéré de cette activité chronophage qui consistait à ingurgiter tout et n’importe quoi.
Puis, j’ai modifié mes achats pour consommer de plus en plus durable et local pour boycotter les saloperies qu’on nous vend à des prix dérisoires au nom de la sacro-sainte concurrence.
Ensuite est venu le temps où après avoir débuté les changements physiques il était nécessaire de faire suivre l’esprit. La méditation et l’abandon de croyances sont mes compagnes quotidiennes depuis.
A présent, je remplace un à un mes produits cosmétiques par des substituts plus proches de la nature et par conséquent ayant subit moins de transformations.

Ces actes isolés ne suffisent pas, il m’est indispensable de défier mon entourage sur l’utilité des choses et la nécessité de poursuivre des traditions, des coutûmes, des habitudes, des pensées, des expressions qui freinent notre évolution vers une conscience de chaque instant.

Ma fierté, mais aussi mon défi est de transmettre au quotidien cet état d’esprit, cette attitude à mon fils afin qu’il développe sa conscience dès son plus jeune âge et qu’il contribue à sa façon à l’évolution de notre conscience.

Voilà, j’ai donc décidé de changer le monde à ma manière avec mes convictions, mon intuition et ma conscience et je suis persuadé que chacun peut faire de même à son échelle et avec ses moyens en partant du changement d’attitude.